• On m’avait beaucoup dit que c’était le bébé qui choisissait son doudou.

    Mais j’avais craqué sur un doudou tout doux de chez Moulin Roty avant même qu’on ne lance la conception de notre bébé (!), donc autant dire qu’il était hors de question que ce soit un autre que celui-ci J

    Je n’ai donc mis qu’un doudou près de ma fille, et ce dès la naissance. J’ai aussi fait en sorte qu’il prenne mon odeur, ce qui la rassurait. On peut voir doudou près d’elle sur toutes les photos de ses premiers mois de vie, et même dans son petit berceau de maternité !

    Mission accomplie, c’est bien ce doudou qui est devenu LE doudou !

     

    L’avantage d’avoir choisi un doudou de marque, que l’on trouve facilement (même à la Fnac !), c’est que j’ai pu acheter plusieurs exemplaires de ce doudou dès lors que j’ai été sûre qu’il était l’élu.

    Bien m’en a pris car j’en ai déjà perdu 1 lors de la première année de ma fille, et ne serait-ce que pour des raisons de propreté, c’est bien de pouvoir laver régulièrement doudou, sans être en panique le temps qu’il sèche ! Attention, c'est mieux de les faire tourner dès le début pour qu'ils aient tous le même degré d'usure, sinon le jour où vous changerez de doudou (et c'est souvent en cas d'urgence bien sûr!) il risquerait de se faire rejeter car trop neuf et donc différent du précédent doudou ! 

    Enfin, quitte à acheter plusieurs exemplaires de ce cher doudou, pensez à en voir un de secours lors de vos déplacements : quand je pars en vacances, j’en ai toujours un 2e exemplaire dans la valise au cas où !

     

    Honnêtement, je pense que 3 exemplaires du doudou est un minimum ! A 23€ le doudou, c’était pour moi un bon investissement... il vaut donc mieux éviter le doudou hors de prix et introuvable ! 


    votre commentaire
  • Déformation du crâne ?? Cela peut sembler barbare et pourtant… il faut savoir que le crâne d’un nouveau-né, et encore plus s’il est prématuré, est encore très mou. Il faut donc fait attention à ce que votre bébé ne soit pas en permanence avec la tête posée du même côté, sinon cette dernière va, à force, s’aplatir.

    J’ai pu en faire l’expérience avec ma poulette, que je mettais dans un transat toujours positionné de telle manière qu’elle avait la tête tournée du même côté pour me voir. Je ne m’en suis rendu compte qu’au bout d’un mois, et  horreur!, elle avait vraiment la tête très plate d’un côté !! Je n’avais qu’une peur, c’est que cela soit permanent.

     

    Le bébé peut aussi avoir un torticolis suite à l’accouchement, ce qui l’amènera également a toujours avoir la tête tournée du même côté. Du coup, il peut être intéressant de voir un ostéopathe peu de temps après l’accouchement.

     

    De mon côté, j’ai vu l’ostéopathe dès que je me suis rendu compte du problème. Il l’a un peu manipulée (toujours impressionnant avec un petit bout !) mais elle n’avait pas de torticolis. Sur ses conseils, j’ai pris l’habitude de stimuler ma petite à l’aide de jouets et peluches de couleur pour qu’elle tourne la tête de l’autre côté. Je l’ai aussi couchée tête vers le bas du lit, pour qu’elle regarde de l’autre côté. Et surtout, j’ai acheté un ‘coussin anti tête plate’, que j’utilisais dès qu’elle était à plat (dans son lit, sur le tapis d’éveil, dans le couffin…).

     

     

    Voici le modèle que j’ai trouvé et qui m’a parfaitement convenu : 

     

    cale-tête

     

    Je l’ai utilisé jusqu’à ses 6 mois, même à la crèche.

    Et au final ? Pendant plusieurs mois, je ne voyais que ça, mais finalement sa tête s’est à nouveau arrondie (mais pas complètement). Heureusement, c’est maintenant caché par ses cheveux ! Du coup, je conseillerais à de jeunes parents d'avoir ce type de coussin dès la naissance, en prévention, d'autant que le prix n'est pas excessif ! (entre 20 et 30€)

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Soyons clairs : un nouveau-né n'a pas réellement besoin de chaussons!

    En général, il porte des pyjamas pendant les premiers mois donc ses pieds sont déjà bien au chaud. Mais c'est vrai que c'est tellement mignon ! Et on peut toujours se rassurer en se disant qu'il est encore plus au chaud avec ses jolis chaussons, hein !

    Le problème, c'est que dès que bébé gigote, les chaussons ont la sale manie de se faire la malle !! 

    Aussi, prévilégiez plutôt les chaussons qui remontent un peu et qui auront plus de mal à tomber.

     

    On m'avait offert deux paires de chaussons de chez Moulin Roty donc j'ai pu comparer : 

    Un exemple de chaussons qui tombaient tout le temps : 

     

    chaussons

     

     

    Un exemple de chaussons qui ne tombaient pas et qui recouvraient bien les pied : 

    chaussons

     

    Par ailleurs, dès que bébé commence à faire ses premiers pas,de quoi a-t-il vraiment besoin ? Chaussons mous, chaussons durs ? Je n'ai pas la réponse à qu'est-ce qui est le mieux, mais voici mon retour d'expérience :

    Sachant que je vis dans un appartement, où il fait souvent chaud, j'ai laissé le plus possible ma fille pieds nus pour qu'elle puisse bien sentir le sol. J'ai quand même une paire de chaussons, que j'ai préféré mous car beaucoup moins bruyant que des chaussons durs pour nos voisins du dessous !! 

    Il existe aussi des chaussettes anti-dérapantes, mais j'ai toujours eu peur que ma fille glisse malgré tout.

    Quant aux chaussons durs, j'ai plutôt eu tendance à en mettre à ma fille lorsqu'elle allait chez ses grands-parents qui habitent dans des maisons, où le sol est froid. Avec la semelle isolante, aucun risque qu'elle n'ait froid ! Je précise que je n'ai pas eu des modèles de chaque pour chaque pointure (au secours le budget!) mais j'ai pu tester les différents modèles avec différentes pointures.

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Ah, le doux jargon de la puériculture !!  Bon, déjà, il faut savoir qu’une turbulette et une gigoteuse, c’est la même chose !

    Il s’agit d’une sorte de petit sac de couchage qui permet au bébé de dormir au chaud, sans risque d’étouffement, avec les bras et la tête à découvert.

    Comme d’habitude, c’est à l’usage qu’on se rend compte de ce qui est pratique & ce qui l’est moins… aussi, dans ma grande bonté, je vais vous en faire profiter !

     

    Déjà, je recommande fortement de privilégier les turbulettes qui ont une large encolure. En effet, j’avais un modèle qui remontait plus haut, sous le cou de bébé (cf photo), et qui était moins pratique car j’avais peur que ma poulette descende un peu et puisse potentiellement s’étouffer.

    Par ailleurs, vous pouvez regarder où se situe la fermeture éclair : personnellement, je préfère quand elle est sur le côté avec des bretelles qui se ferment par pression. Cela me permettait de l’ouvrir ou la fermer en douceur, notamment quand j’allais coucher bébé et que je ne voulais surtout pas le réveiller !

    Il faut aussi faire attention à la matière de la turbulette. En effet, vous trouverez plusieurs modèles de turbulettes dites ‘ouatinées’, ce qui à la base est censé être un plus : car plus douillet et plus chaud. Mais en réalité, après plusieurs lavages et vu que bébé gigote beaucoup ses pieds, la ouate finir par former des creux et des bosses, et c’est beaucoup moins confortable. Je l’ai expérimenté avec ma fille qui s’est retrouvée avec une turbulette où toute la ouate s’était accumulée au fond de la turbulette… :s

    Enfin, il existe aussi des modèles de turbulettes légères pour l’été, c’est très pratique si comme moi vous êtes dans un logement où il fait chaud l’été ! Du coup, je conseillerais d’avoir au moins deux turbulettes normales et deux turbulettes d’été en 6-36 mois. Pour le 0-6 mois, cela dépend de quand naît votre enfant !

     

    Voilà, j’espère avoir éclairci un peu le sujet ! J

     


    votre commentaire
  • Ah le choix du mobile musical…. Très important ! On parle tout de même de l’endormissement de la chair de notre chair, autant dire qu’on le souhaite doux et rapide, ahah !!

    J’avais initialement opté pour un mobile assez simple de chez Verbaudet, qui allait bien avec la décoration de la chambre (de ce type) .

     

    Mobile musical

     

    Las ! Lorsque je l’ai utilisé la 1e fois, j’ai cru m’arracher les cheveux : la mélodie ne durait que quelque minutes, même en remontant à fond le mobile, pas assez pour endormir complètement bébé, et lorsque je voulais le remonter, cela faisait un horrible bruit qui sortait bébé de sa somnolence !! J’ai fini par casser assez vite le système en remontant trop vite/fort la minuterie dans un moment d’énervement.

    35€ la blague quand même.

     

    J’ai fini par trouver mon bonheur avec un modèle de mobile 'nomade' de chez Tiny Love. Pour le même prix, j'avais un mobile  joli, pratique (car utilisable également en déplacement, grâce à sa pince qui pouvait par exemple s'adapter à notre nacelle), avec une mélodie pouvant aller jusqu'à 30mn ! Mais aussi la possibilité de passer en mode 'mute'. Le mobile fonctionne avec des piles mais l'autonomie est importante. Je n'ai jamais regretté cet achat ! 

     

    mobile musical nomade


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires